Activités à faire en Maurienne durant la saison de ski

En région Auvergne-Rhône-Alpes, en Savoie, la Maurienne demeure la plus longue vallée alpine. Elle s’étend entre l’Italie et les Hautes-Alpes sur 120 km. Le territoire présente de merveilleux espaces permettant de parcourir la montagne. Il abrite des villages de charme au plus grand domaine skiable. En saison de ski, la contrée offre l’opportunité d’y pratiquer bon nombre d’activités.

La cascade de glace, un sport très apprécié en Savoie

Pour un séjour d’aventures en Maurienne, mieux vaut se mettre à la pratique des activités qu’offre l’endroit. La cascade de glace figure parmi celles-ci. Comme son nom l’indique, il s’agit de grimper des sommets gelés en plein hiver. Pour ce faire, les intéressés devront se munir de différents équipements. Tels sont les cas des piolets et des crampons. Ces matériels sont nécessaires afin d’effectuer la discipline dans les règles de l’art. Pour découvrir de nouvelles sensations, l’escalade est fortement conseillée. De plus, le territoire offre des pistes appropriées à tout le monde, amateur ou professionnel. Il y a des cascades de plusieurs longueurs pour ceux qui sont déjà expérimentés en la matière. Pour les novices, par contre, une cascade-école estimée à une seule longueur en moulinette est à leur disposition. Visiteurs ou passionnés de sport insolite, tout le monde trouvera chaussure à sa pointure en Savoie.

Les vacanciers auront alors accès à différentes longueurs plus ou moins raides durant leur passage. Elles sont classées du grade 3 à 5, voire même 6 selon l’aisance et la progression sur la journée. En ce qui concerne la sécurité, un guide sera présent. Il a pour tâche d’accompagner, de former à la gestuelle de la cascade et de faire connaître certaines manipulations. Toutefois, il est indispensable d’avoir au moins 12 ans pour pratiquer ce sport. Au spot-école de Bessans, il y a des initiations organisées durant la saison de ski. Elles commencent à 9 h30 par un briefing avec le guide. Ensuite, il y l’installation des moulinettes pour que les intéressés puissent s’échauffer un peu. À la mi-journée, les participants pourront revenir sur la station pour manger et apprécier les paysages de la haute Maurienne. Dans l’après-midi, les touristes arpenteront des voies plus complexes selon leur progression.

Profiter des hauteurs du territoire grâce à la pratique de l’alpinisme

En hiver, c’est-à-dire pendant la saison du ski, la Maurienne propose une multitude d’activités intéressantes. L’alpinisme en fait partie. D’ailleurs, le territoire offre de beaux sommets glaciaires d’altitude de différents niveaux. Tel est le cas de la Dent Parrachée, le Charbonnel ou encore la Grande Casse. Les touristes auront également l’occasion de profiter des splendides aiguilles ou arêtes mixtes de la région. L’Aiguille centrale d’Arvers et la Traversée des Arêtes du Génépy-Dôme de l’Arpont constituent de belles destinations pour un voyage aventure. Pour des couloirs raides de neige, la face Nord du Lamet et celle de la Grande Ciamarella sont parfaites. Les débutants, quant à eux, apprécieront l’aiguille noire ou les Arêtes rousses à la Pointe Marie. En général, ces diverses courses permettent de mieux se familiariser aux techniques d’alpinisme par rapport au massif du Mont Blanc.

Effectuer le ski en randonnée durant le séjour en Maurienne

Outre la cascade de glace et l’alpinisme, le ski de randonnée est une activité appréciée en Maurienne. Sa pratique est idéale dans cette région à cause du temps très ensoleillé. De plus, les touristes profiteront de conditions optimales et des conseils d’un professionnel en la matière. Au cours de leurs séjours, ils traverseront des espaces enneigés avec des spécialistes et adopteront facilement la technique. Aussi, ils monteront en peaux de phoque. Celles-ci se placent sous les spatules et servent à s’accrocher à la neige. Les intéressés auront également droit à des sessions freeride.

Pour vivre cette expérience nouvelle, Aussois figure parmi les endroits recommandés. Les vacanciers y feront du ski durant la journée afin que les guides puissent évaluer leurs niveaux. Ensuite, il y a une petite formation concernant le matériel et la sécurité. C’est seulement après cela qu’une randonnée en peaux de phoque peut avoir lieu. Les intéressés descendront alors à ski jusqu’au refuge de la Dent Parrachée en Vanoise. Sinon, ils pourront prendre la direction du Col d’Assois et terminer le circuit par la descente jusqu’au gîte.